Le Français en Iran

Le Français en Iran

0 486 views

Initié au milieu du xixe siècle, l’enseignement du français s’est développé dans plusieurs villes du pays, où ont été implantées des Alliances françaises avant même 1900.
En 1913, plus de 3 000 élèves étudiaient uniquement en français dans 76 écoles et le gouvernement iranien allouait des bourses aux meilleurs d’entre eux afin qu’ils poursuivent leurs études en France. Aujourd’hui, c’est principalement dans le supérieur que la langue française est diffusée. Avec 3 785 étudiants dans 17 départements universitaires de français, le français est étudié en licence, master et doctorat dans les secteurs public et privé. La langue est également enseignée à des non-spécialistes, juristes notamment. C’est par exemple le cas à l’Université de Téhéran, qui a une longue tradition de relations avec la France et dont nombre des enseignants de droit sont francophones. Dans une perspective de mobilité, plusieurs dizaines de conventions de coopération interuniversitaire bilatérale sont actives.
Dans le secondaire, le français a été réintroduit en 2003 comme deuxième langue étrangère optionnelle dans le secteur public. Une soixantaine d’établissements proposent cet enseignement. Mais c’est surtout dans les collèges et lycées privés que l’enseignement du français progresse, et plus encore dans le secteur extra-scolaire. Les principaux instituts de langues iraniens publics et privés (sous la tutelle du ministère de l’Éducation ou des Sciences) reçoivent en effet plus de 30 000 apprenants par année.(Source : Rapport-OIF-2014)

NO COMMENTS

Leave a Reply