Organisateurs et partenaires

Organisateurs et partenaires

logo CLF

Centre de Langue Française de Téhéran(CLF)
Le Centre de Langue Française de Téhéran offre des cours de langue française à  tous les niveaux du CECR. Il assure des formations de formateurs, et organise également des passations de TCF et de DELF(toutes déclinaisons). Il abrite une antenne Campus France-Iran, qui oriente les étudiants désireux de poursuivre leurs études en France, et une médiathèque proposant au prêt et à la consultation une collection de 20000 documents en langue française.

logo AILLF

L’Association Iranienne de Langue et Littérature Françaises(AILLF)
L’Association iranienne de Langue et Littérature françaises(AILLF) est fondée en 2004 par les professeurs chevronnés aux départements de Français des universités iraniennes. Elle est liée à la Commission des Associations scientifiques du Ministère iranien des Sciences, de la Recherche et de la Technologie et aussi membre de la Fédération internationale des Professeurs de Français(FIPF). Six composantes scientifiques suivantes ont été créées par l’AILLF vu les spécialités des membres et les besoins de la francophonie iranienne : 1-Didactique du Français 2- Littérature française3-Littérature comparée4-La traductologie 5-La linguistique-la Sémiotique 6-Francologie(Culture, Cinéma, Politique, etc.). L’Association dispose d’une revue scientifique et universitaire (La Revue Plume) publiant les dernières recherches dans les domaines comme la Littérature (Littérature française et Littérature comparée), la Didactique, la Linguistique, la Traductologie, la Culture française et francophone.

4538_origL’Institut français
L’Institut français est l’opérateur de l’action culturelle extérieure de la France. Il a été créé par la loi du 27 juillet 2010 relative à l’action extérieure de l’État et par son décret d’application du 30 décembre 2010. Il doit contribuer au rayonnement de la France à l’étranger dans un dialogue renforcé avec les cultures étrangères et répondre à la demande de France dans une démarche d’écoute, de partenariat et d’ouverture. En outre, l’Institut français est au cœur des enjeux actuels du numérique. Internet et les réseaux sociaux ayant bouleversé la diffusion de la culture, l’Institut français entend s’approprier ces technologies et en faire un vecteur de l’influence française. En travaillant en étroite relation avec le réseau culturel français à l’étranger, constitué des instituts français et des alliances françaises, l’Institut français veille à répondre aux besoins exprimés par les postes diplomatiques, tout en favorisant les initiatives qui permettent une plus grande mutualisation des projets et des économies d’échelle. (Source : http://www.institutfrancais.com/fr/faites-notre-connaissance-0)

 

arm_beheshtiUniversité Shahid Beheshti (SBU)
L’Université Shahid Beheshti (SBU) est l’une des universités les plus prestigieuses en Iran. Fondée en 1959 comme l’Université nationale de l’Iran (NUI), l’université a commencé sa vie académique en 1960 avec 174 étudiants dans deux facultés: Faculté d’Architecture et de l’Urbanisme, et Faculté des Banques et de l’Economie. En 1978, plusieurs autres facultés sont créées, y compris la Facultés des Lettres et Sciences Humaines, celles des Sciences fondamentales, du Droit, des Sciences de la Terre, des Statistiques et de l’Informatique et de l’Education et de psychologie. La SBU allie la tradition d’une université classique avec le caractère dynamique d’une entreprise scientifique moderne et interdisciplinaire. Depuis 1990, l’université a mis davantage l’accent sur les études supérieures, en particulier PhD, et les programmes de recherche, tout en visant à améliorer la qualité de ses cours de premier cycle bien établis. (Source : Wikipédia en anglais) Le Département de Français de l’Université Shahid Beheshti a vu le jour en septembre 1962 et accueille actuellement les étudiants à trois niveaux d’études : Licence, Master et Doctorat.

____azzahra_un_logo_20121117_1916749122

Université Alzahra
L’Université Alzahra, une université pour filles, a été fondée en 1964. Initialement, elle était connue sous le nom d’ «Ecole Supérieure des filles ». Les 90 premières étudiantes inscrites dans cette université étudiaient dans les domaines de la Traduction anglaise, de la Langue française, du Secrétariat et de la Psychologie. Pendant l’année universitaire 1975-76, l’Ecole Supérieure des Filles a été promue Université. Après la victoire de la Révolution islamique, l’université a pris le nom de l’Université Alzahra. Dans sa cinquantième année d’activités(2015), l’Université Alzahra a enregistré plus de dix mille étudiantes. Le Département de Français a le même âge que l’Université et accueille actuellement en son sein plus de 173 étudiantes de licence en traduction et de master de traductologie française. Les démarches pour créer aussi le master de Littérature française et le doctorat de Traductologie française ont été, depuis quelque temps, entamées et vont bientôt aboutir.