Les origines de la critique thématique

Les origines de la critique thématique

u0639u06A9u0633 u0628u0631u0627u06CC u062Cu0627u0645 u062Cu0645Morteza Babak Moïn, sémioticien iranien et maître-assistant à l’Université Azad Islamique de Téhéran (Unité centrale) et secrétaire du groupe scientifique « Linguistique-Sémiotique », lié à l’AILLF, a proposé le mardi 18 novembre 2014 une intervention avec pour titre « Les origines de la critique thématique». Les axes suivants ont été abordés :
– Le romantisme allemand : le courant romantique, notamment allemand développe une théorie de l’œuvre d’art qui plus d’un siècle plus tard sera prolongée par la critique thématique.
– L’héritage proustien : l’idée de Proust en ce qui concerne la notion de la Beauté, du thème et du moi créateur.
– L’héritage phénoménologique : la question de l’intentionnalité de Husserl qui s’oppose à la conscience réfléchie de Descartes.
– La conception bachelardienne de l’image poétique qui sera prolongée par les critiques d’inspiration thématique.
– La pensée des fondateurs de l’école de Genève, Albert Béguin et Marcel Raymond qui a exercé une grande influence sur la formation de la critique thématique.
Cette conférence a eu lieu à la Salle des Discours du Bâtiment Payambar-e-Aazam de la Faculté des Langues étrangères de l’Université Azad islamique, Unité centrale.

No Comments

Post A Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

X